Tunisie: signature du premier accord-cadre dans les médias du monde arabe

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a applaudi la signature ce mercredi 9 janvier d’un accord-cadre pour les médias tunisiens. L’accord a été signé au siège de la présidence du gouvernement par le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et les représentants des médias et du gouvernement tunisiens.

Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) - FETHI BELAID / AFP

Cet accord-cadre comprend des dispositions garantissant le respect des principes fondamentaux dans tous les médias, ainsi que la reconnaissance des droits sociaux et syndicaux des journalistes. Parmi les principes figurent celui de la non-discrimination, l’indépendance éditoriale et le respect des règles déontologiques telles qu’elles figurent dans  le Code de principes de la FIJ  sur la conduite des journalistes et dans le code de déontologie journalistique en Tunisie.

Les dispositions reconnaissent également le droit de s’organiser collectivement dans un syndicat, la reconnaissance de la présence de représentants syndicaux dans les médias et la protection de leur statut et de leurs droits en tant que représentants syndicaux.

L’accord, composé de 36 chapitres, inclut également des dispositions encadrant le salaire minimum des journalistes, fixé à 1400 dinars tunisiens (400 euros), la durée du temps de travail et le paiement des heures supplémentaires, la couverture sociale et maladie, les congés, l’évolution professionnelle et les promotions, la formation continue, le congé de maternité, les aménagements du temps de travail pour les mères de jeunes enfants et le congé de paternité. Il inclut également un chapitre sur les droits d’auteur et le droit pour les journalistes de recevoir une rémunération lorsque leur travail est re-publié ou vendu.

Le secrétaire général de la FIJ Anthony Bellanger a déclaré: “Le journalisme et la société ont souffert du défaut de normes et de conditions de travail décentes pour les journalistes à travers le monde, et cet accord historique en Tunisie montre que l’engagement de protéger les droits sociaux et le droit du travail est désormais inscrit dans le secteur des médias en Tunisie. Nous ne pouvions espérer meilleur début d’année et félicitons nos amis du SNJT et tous les journalistes en Tunisie pour cet accord. Nous attendons avec impatience la signature, cette année, d’accords similaires dans la région et au delà.

L’accord a été conjointement signé par Neji B’ghouri, président du SNJT, Mohammed Al-Tarablusi, Ministre des affaires sociales, Al-Tayyib Al-Zahhar, président de la Fédération tunisienne des directeurs de journaux, Lasaad Khadher, président de l’Association nationale des télévisions privées, Kamal Rabana, président de l’Association nationale des radios privées, Abdurrazaq Al-Tabib, directeur général de la radio tunisienne, Mohammed Al-Asaad Al-Dahish, Directeur général de la télévision tunisienne, Rachid Khechana, directeur général de Africa News Agency (ANA), et Nouri Al-Lajmi, président de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), en tant qu’observateur.  

 

 

 

 

 

 

 

 

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on Twitter and Facebook

Subscribe to IFJ News