Le Sommet de l’Union africaine et l’UE doit dénoncer l’incarcération des journalistes en Afrique

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a interpelé les chefs d’Etat et de gouvernement africains et européens réunis à Bruxelles pour le Sommet Afrique –Europe le 2 - 3 avril pour demander que la pratique courante d’emprisonner les journalistes dans plusieurs pays africains figure sur le programme de discussions.


Dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants présents à ce Sommet, la FIJ estime que le développement durable en Afrique requiert une presse libre et dynamique pour assurer la transparence dans la gouvernance sur le continent. La Fédération considère donc que ce sujet devrait figurer au centre de leurs discussions sur les gouvernements démocratiques en Afrique.