La FIJ se joint à la condamnation internationale après la diffusion de la vidéo de John Cantlie

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a rejoint la condamnation internationale de la dernière vidéo diffusée par le soi-disant est un groupe dans lequel la photo-journaliste britannique, John Cantlie, délivre un message sous la contrainte tout en étant conscient que sa vie est menacée.

John Cantlie, photographe de guerre britannique, a été enlevé en Syrie en novembre 2012.

"Il est clair que cette vidéo est clairement une tentative d’intimidation et de menaces pour les journalistes couvrant la région afin de les empêcher de faire leur travail et de rapporter la vérité ", a déclaré le président de la FIJ, Jim Boumelha.

"Il est absolument scandaleux que notre collègue John, un journaliste qui n’effectuait que son travail, d'abord séquestré pendant deux ans, soit maintenant utilisé comme un outil de propagande dans le jeu politique que jouent ses ravisseurs.

"Nous réitérons notre demande d’une action internationale urgente des gouvernements à travers le monde pour protéger les journalistes qui, en Irak ou en Syrie, risquent leur vie courageusement pour informer et décrire les souffrances des populations. Assez, c'est assez ! Les journalistes doivent être libres de rapporter la vérité et ne peuvent pas être utilisés comme armes de guerre ".