Afrique du Sud : un journaliste attaqué pour avoir pris en photo un politique

Le 20 mars 2018, un leader politique a attaqué un journaliste du Cap (Afrique du Sud) alors que ce dernier couvrait une affaire devant le parlement. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié sud-africain, l’Association des professionnels des médias d’Afrique du Sud (MWASA), condamnent cette attaque et exigent que la liberté de la presse soit respectée dans ce pays.

Le 20 mars 2018, un leader politique a attaqué un journaliste du Cap (Afrique du Sud) alors que ce dernier couvrait une affaire devant le parlement. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié sud-africain, l’Association des professionnels des médias d’Afrique du Sud (MWASA), condamnent cette attaque et exigent que la liberté de la presse soit respectée dans ce pays.

Le mardi 20 mars au Cap, le journaliste Adrian De Kock, qui travaille pour le site sud-africain Netwerk24, a été attaqué près du Parlement par Floyd Shivambu, vice-président du parti d’extrême gauche sud-africain « Combattants pour la liberté économique » (EFF). M. De Kock venait de le prendre en photo et de l’interroger.

Avec deux autres hommes, M. Shivambu s’est alors mis à l’attaquer: il a exigé que la photo soit supprimée et a tenté de casser son appareil photo.

Lire le communiqué complet en anglais.


Pour de plus amples informations,
veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 16

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays

Retrouvez la FIJ sur styleTwitter et styleFacebook

styleAbonnez-vous aux infos de la FIJ