La FIJ condamne l’assassinat d’un journaliste et demande la libération d’un autre en RDC

La

Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a aujourd’hui vigoureusement

condamné la mort d’un journaliste en République démocratique du Congo. Selon le

Syndicat national des professionnels de la presse (SNPP), un affilié de la FIJ,

le journaliste Guylain Chanjabo de la Radio Canal Révélation de Bunia

(chef-lieu du district d'Ituri dans la province Orientale) a été retrouvé mort

le vendredi 17 mai dans une rivière à 5 km du centre-ville, alors qu’il était

porté disparu depuis douze jours. L’état de décomposition de son corps ne

pouvait permettre que de l’enterrer dans une fosse creusée à proximité de la

rivière.

 

« Nous

condamnons cet assassinat atroce et exigeons des autorités l’ouverture d’une

enquête indépendante afin d’arrêter et de punir les responsables de ce

meurtre », a déclaré Gabriel Baglo, directeur Afrique de la FIJ.

« Nous présentons nos condoléances à sa famille et aux collègues du

journaliste  Guylain Chanjabo. La FIJ reste préoccupée par la sécurité

physique des journalistes en RDC. Les autorités ont l’obligation d’assurer leur

sécurité », a-t-il ajouté.

 

Le

journaliste était porté disparu depuis douze jours. Sa disparition avait amené

ses collègues à décréter une journée sans presse et organiser une marche de

protestation. C’est au lendemain de cette dernière activité que le corps de

Guylain Chanjabo a été découvert.

 

Dans un autre

incident, la FIJ dénonce l’interpellation et la détention au secret du

journaliste Guy Kassongo, directeur de « Echo du Sud », un

journal privé paraissant à Kinshasa, capitale de la RDC. Selon Journalistes En

Danger (JED), il a été interpellé le 20 mai 2013 dans la matinée, au siège de

son journal par trois personnes non identifiées.  Il a été conduit à une

destination inconnue, sans aucune explication, par les trois hommes qui se sont

présentés comme des agents de l’ANR (Agence Nationale des Renseignements) et

qui n’ont brandi aucun document.  

 

 Pour plus d'information,

veuillez contacter la FIJ au : + 221 33 867 95 86

La FIJ représente plus de

600.000 journalistes dans 134 pays du monde