Quatre jeunes journalistes remportent le premier prix EuroMed du journalisme sur la diversité culturelle

Quatre jeunes journalistes originaires de Belgique, d’Egypte, d’Italie et d’Israël ont remporté le premier « prix EuroMed du journalisme sur la diversité culturelle ». Ce prix a été établi par la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures et la Fédération internationale des journalistes pour encourager des reportages pertinents pour des citoyens vivant ensemble en Europe et dans l’espace méditerranéen dans des sociétés culturellement diversifiées. Les lauréats seront invités à participer à une série de reportages dans quatre pays et recevront leur prix lors d’une cérémonie qui se tiendra à Alexandrie, en Egypte, le 10 septembre 2006.


Un jury international, réuni à Alexandrie les 3 et 4 août, a sélectionné les gagnants parmi 50 candidats originaires de l’ensemble des 35 pays de la région euro-méditerranéenne. Le jury était constitué de Mme Amira Hass de Haaretz (Israël), M. Daoud Kuttab de AmmanNet (Jordanie), M. Jean-Paul Marthoz de la revue Enjeux internationaux et représentant de la Fédération internationale des journalistes (Belgique), M. Robert Solé du journal Le Monde (France) et Dr. Traugott Schoefthaler, directeur exécutif de la fondation Anna Lindh. Outre la qualité journalistique des textes, les critères de sélection encourageaient la promotion du respect de la diversité et l’apport d’éclairages illustrant les liens qui unissent des communautés différentes dans une même société.


Deux lauréats ont été choisis parmi les pays partenaires méditerranéens, et de deux pays de l’Union Européenne. Les lauréats sont :


Mahitab Abdel Raouf d’Egypte pour son article « Les indésirables », publié dans le magazine mensuel en langue française La Revue d’Egypte en octobre 2005. « Les indésirables » explore la situation des réfugiés soudanais en Egypte. L’article a été plebiscité par le jury qui l’a considéré comme «critique et rédigé de manière professionnelle, satisfaisant les critères du bon journalisme... courageux, abordant un sujet difficile tout en respectant la société égyptienne... sévère sur ce système de discrimination mais non pas sur les personnes qui sont impliquées. »


Yoav Stern d’Israël, pour sa série d’articles « All in the Family in Umm Al-Fahm”, (Tout sur la famille à Umm Al-Fahm), publiée dans le quotidien Haaretz en février 2006. La série présentait trois histoires issues d’une ville palestinienne en Israël. D’après le jury, les articles indiquent que « les stéréotypes résultent de l’ignorance. Ces histoires offrent aux lecteurs une vision tangible d’une communauté généralement exclue... ce sont des citoyens arabes qui ont réussit et qui ne sont pas normalement décrits dans les médias. Les articles vont au-delà de la politique pour les humaniser en révélant leurs identités multiples… le fait que le journaliste ait vécu au sein de cette communauté a donné plus de force à ses idées, puisque l’enquête est indispensable pour donner plus de poids au reportage... »


Hugues Dorzée de Belgique, pour sa série d’articles « La Turquie d’Ataturk Sainte république », publiée dans le quotidien belge Le Soir en février 2006. Les articles abordent l’ambiguïté existante entre l’Islam officiel, les pratiques religieuses et l’idéologie séculariste en Turquie. Le jury a fortement apprécié les articles pour leur « reportage bien pensé et bien organisé ... tout en se démarquant du jugement moral et en donnant la parole à de nombreuses et diverses personnes... décrivant l’Islam en Turquie en tant qu’élément essentiel et institutionnalisé de la vie, atténuant le sentiment de peur vis-à-vis de l’Islam .... Mettant en relief la présence des institutions officielles turques en Belgique, tout en révélant leur impact sur la communauté des émigrants ».


Annalisa Monfreda d’Italie, pour son article « The Free Song of Arberesh » (La chanson libre des Arberesh), publié dans la revue Geo Italia en avril 2006. L’article décrit la minorité albanaise qui vit au sud de l’Italie mais qui est très peu reconnue. Le jury a conclu que « l’article contredit les stéréotypes communs sur l’immigration, en montrant que les émigrants pourraient être une richesse pour le pays sans pour autant que ces derniers perdent leurs propres caractéristiques... l’article révèle les multiples identités italiennes... décrivant une communauté qui ne s’isole pas, mais qui est restée fortement lié à son passé, non pas un passé ruiné et limité, mais qui est clairement relié au présent ».


En outre, le jury a octroyé une mention d’honneur à trois journalistes : la journaliste égyptienne Amira Doss pour son article « l’autre que je ne connais pas », publié dans l’Ahram Hebdo en juin 2006, la journaliste danoise Helen Hajjaj pour son article « Equality in the Name of Islam » (l’égalité au nom de l’Islam), publié dans Dagbladet Information en mars 2006, et la journaliste slovaque Maria Husova pour son article « Uncovering the Past » (découvrir le passé), publié dans la lettre d’information électronique « Transitions Online » en janvier 2006.


Tous les articles gagnants seront publiés en anglais, en français et en arabe.


Le 10 septembre marque la commémoration de l’assassinat de l’ex-Ministre suédois des Affaires Etrangères Mme Anna Lindh. Son nom a été donné à la fondation en reconnaissance de son plaidoyer en faveur d’un égal partenariat et d’un respect entre le nord et le sud.


Contacts presse :


Azza K. Nardini

Tel: +20 3 482 0342 /3

Fax: +20 3 482 0471

GSM: +2010 855 4955

azza.nardini@euromedalex.org

www.euromedalex.org



Pour plus d’informations :


Fondation Anna Lindh :

Pernille Brix, Tel : +203 4831953 ou 832/ Fax : +203 4820471

Email : pernille.brix@euromedalex.org


Fédération internationale des journalistes :

Bertrand Ginet, Tel : +32 2 235 22 06 / Fax : +32 2 235 22 18/9

Email : bertrand.ginet@ifj.org