LA FIJ dénonce l’attaque de la station de Butembo en RDC

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) dénonce en ce jour, l’attaque le 16 Avril de la station provinciale de la RTNC, la Radio-Télévision Nationale Congolaise à Butembo (Nord Est). Cette station qui abrite les équipements de la RTNC et de la radio Digital Congo a été saccagée par une quarantaine d’hommes armés.


Ces individus ont ouvert le feu sur les émetteurs et autres appareils de transmission radio et télévision rendant impossible la diffusion des programmes depuis ce jour. Enclavée suite à 10 ans de conflits, Butembo est une ville de 500 mille habitants située à l'Est de la RDC. Les émetteurs ont été touchés par 11 balles. Les projectiles ont endommagé le combinateur de la fréquence radio, le stabilisateur, l’émetteur Tv, et la cabine d’alimentation en électricité.


« Nous dénonçons avec vigueur cette énième attaque contre les médias en République Démocratique du Congo » a dit Gabriel Baglo directeur du bureau Afrique que de la FIJ. « Ces actes de vandalisme et d’intimidation persistent parce que l’impunité est entretenue depuis longtemps, et les auteurs des forfaits contres les journalises et les médias au Congo notamment les assassins de Franck Kangundu en novembre 2005 courent encore» a ajouté M. Baglo.


Le directeur du bureau Afrique de la FIJ a appelé le gouvernement congolais «à faire la lumière sur cette attaque afin que les coupables soient jugés, et à mettre fin à l’impunité afin de garantir la sécurité des journalistes et des organes de presse surtout pendant les prochaines élections».


Pour plus d’informations, merci de contacter le + 221 842 01 42

La FIJ représente plus de 500 000 journalistes dans plus de 110 pays