Vous n'êtes pas seule

Le harcèlement des femmes journalistes sur les médias sociaux et les sites web concerne toutes les femmes, peu importe leurs origines politiques, religieuses et ethniques. L'un des principaux aspects de ces attaques est qu'elles sont sexuées et sexualisées.

L'une des difficultés auxquelles les femmes journalistes sont confrontées est le manque de soutien de la part de leurs collègues et des salles de rédaction. Peu d'entre elles signalent les attaques et, si elles sont signalées, très peu de mesures sont prises. Une enquête de la FIJ menée en 2018 a montré que seulement la moitié des victimes d'abus en ligne (53%) a signalé les agressions à leur direction, à leur syndicat ou à la police, et dans deux tiers des cas, rien n'a été fait. 

Cette année, la campagne de la FIJ à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de  la violence à l'égard des femmes , le 25 novembre, aura pour objectif d'encourager les organisations de médias et les syndicats de journalistes du monde entier à prendre des mesures concrètes pour éradiquer le harcèlement en ligne et assurer aux femmes journalistes qui sont les cibles de harcèlement en ligne qu'elles ne seront pas laissées à elles-mêmes.  Ce sera également l'occasion de se joindre aux 16 jours d'action et de campagne des Nations Unies et demander la ratification de la Convention 190 de l'OIT sur la violence et le harcèlement, qui s'attaque à la violence et au harcèlement sous toutes leurs formes, y compris en ligne.

Le harcèlement en ligne est une question de santé et de sécurité qui doit être considérée comme telle par l'industrie des médias. Les employeurs du secteur des médias ont le devoir d'assurer à leurs employées un environnement de travail sécuritaire et mettre en place un mécanisme solide permettant aux femmes  journalistes de se manifester et d'être protégées lorsqu'elles sont la cible de cyberharcèlement.

Pas d'impunité pour le cyberharcèlement ! Rejoignez la campagne et suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram !

Lectures utiles

Que faire contre le harcèlement en ligne des femmes journalistes? Guide à l’intention des médias et des syndicats FIJ

IFJ/SAMSN Byte Back Campaign 

Byte Back: Draft IFJ Online Harassment Social Media Policy (for media houses)

Recommendation du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre le sexisme

IFJ Guidelines for reporting on violence against women

Combatting online harassment of women journalists (IFJ Byte Back campaign)

UNESCO Report on Violence Against Women Journalists  

DART Center for Journalism and Trauma

Violence and harassment against women in the news media: a global picture (IWMF/INSI)

Countering Online Abuse of Female Journalists (OSCE)

A High Price to Pay – the economic case for preventing violence against women

Campaign against online abuse

Virtual knowledge centre to end violence against women and girls (UN Women)

Everyday Sexism

Passez à l'action!

Parlez à votre média

Organisez une réunion avec les médias de votre pays pour aborder la question du cyberharcèlement des femmes journalistes , ses effets, expliquez qu'il s'agit d'une question de sécurité et de santé et proposez d'aider à développer des politiques solides pour lutter contre les abus en ligne.

Lancez une campagne contre le harcèlement en ligne

Mettez en place une page de campagne web comprenant des numéros utiles pour les personnes victimes d'abus, menez une enquête auprès de vos membres, utilisez des témoignages pour attirer l'attention sur ce phénomène, faites pression sur votre gouvernement pour qu'il ratifie la convention 190 de l'OIT.

Partagez vos meilleures pratiques

Votre expérience compte ! Utilisez le 25 novembre pour partager vos meilleures pratiques pour lutter contre le harcèlement en ligne en utilisant #VAW #YouAreNotAlone #StopOnlinetrolling.

Rejoignez les 16 jours d'activisme

Participez à la campagne de 16 jours d'activisme contre la violence sexiste du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, au 10 décembre, Journée des droits de l'Homme. Organisez des événements, des discussions, des manifestations pour galvaniser l'action visant à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles dans le monde entier et lutter contre le harcèlement en ligne. Soutenez la Convention 190 de l'OIT sur la violence et le harcèlement en téléchargeant et partageant la boîte à outils des Fédération syndicales.