Hong Kong : Un journaliste chevronné arrêté pour « sédition »

Le 11 avril, Allan Au, journaliste et professeur à l’université, a été arrêté par la police chargée de la sécurité nationale de Hong Kong en vertu de la loi sur la sédition de la ville. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) condamne les actions de la police hongkongaise. De plus, elle exhorte les autorités à libérer immédiatement le journaliste et à abandonner toutes les charges retenues contre lui.

Le journaliste Allan Au. Crédits : Twitter

Allan Au, journaliste chevronné et professeur à la School of Journalism and Communication, a été arrêté par la police hongkongaise au cours d’une descente matinale dans sa résidence à Kwai Chung. 

Dans un communiqué publié lundi, les officiers de police ont confirmé qu’un homme de 54 ans a été arrêté pour « conspiration visant à la publication de documents séditieux ». Le nom du journaliste n’a pas été cité. Toutefois, Hong Kong Free Press (HKFP) a confirmé que la personne arrêtée était Allan Au.

Selon HKFP, A. Au a été inculpé en vertu de la loi contre la sédition de Hong Kong, qui est associée à l’ordonnance sur les crimes de la ville. Cette ordonnance « proscrit l’incitation à la violence, la désaffection et toute autre infraction contre les autorités ».

Le journaliste a été libéré sous caution lundi, après avoir passé 17 heures en détention.

A. Au, qui travaillait auparavant pour Stand News, une plateforme en ligne que les autorités ont fermée l’année dernière après l’arrestation de sept employés, a également été producteur principal à TVB News et animateur à la Radio Television Hong Kong (RTHK).

En juin de l’année dernière, le journaliste a été licencié de RTHK après une « révision éditoriale dirigée par le gouvernement », dans laquelle il a été accusé de réaliser des reportages partiaux.  

A. Au est le troisième employé de Stand News à avoir été arrêté. En effet, en décembre 2021, Chung Pui-kuen, ancien rédacteur en chef de la plateforme, et Patrick Lam, ancien rédacteur en chef par intérim, ont également été inculpés pour sédition.

Le journaliste est la huitième personne à être arrêté ce mois-ci en vertu de la loi sur la sédition de Hong Kong. Le 6 avril, six militants, dont le journaliste Siew Yun-long et l’ancien dirigeant syndical Leo Tang, ont été arrêtés pour suspicion de sédition par la police de Hong Kong.

La FIJ a déclaré : « Les autorités utilisent la loi punitive de Hong Kong contre la sédition de manière arbitraire afin de réprimer le journalisme critique et indépendant. La FIJ exhorte les responsables de la police à libérer immédiatement Allan Au et à abandonner toutes les charges retenues contre lui. Les autorités de Hong Kong doivent mettre un terme à la persécution dont la presse fait l’objet. »

For further information contact IFJ Asia - Pacific on ifj@ifj-asia.org

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Twitter: @ifjasiapacific, on Facebook: IFJAsiaPacific and Instagram