L’influence des élections sur le travail des journalistes

À l’approche des élections du 26 mai 2019, les journalistes belges sont confrontés à une série de défis, mais peuvent compter notamment sur l’autorégulation. Le point de vue de l’Association des journalistes professionnels (AJP). #WPFD2019

Sophie Lejoly est la Secrétaire générale adjointe de l'AJP.

Une tendance que nous remarquons, qui n’est pas forcément liée aux élections mais qui peut s’en trouver renforcée, c’est pour les hommes et femmes politiques de réagir aux informations qui ne leur plaisent pas en disqualifiant le travail du/de la journaliste. Cette disqualification peut se faire en parlant de « fake news » même si l’information est correcte et vérifiée, ou en mettant en avant des liens (supposés) du/de la journaliste avec un parti ou une tendance politique différente.

Même si les médias sont en première ligne pour défendre leurs journalistes, il est déjà arrivé à l’AJP de rappeler à des politiques en exercice l’importance de la liberté de la presse et le droit à l’information. Nous rappelons aussi régulièrement l’existence du Conseil de déontologie journalistique (CDJ), auprès de qui tout citoyen peut se plaindre de tout manquement à la déontologie journalistique, et par exemple au devoir d’indépendance des journalistes. Le CDJ a d’ailleurs publié récemment une version mise à jour de sa recommandation sur la couverture des campagnes électorales dans les médias. Elle est consultable ici : https://www.lecdj.be/telechargements/11-carnet-campagnes-electorales-2eme-edition-2019.pdf

Sophie Lejoly, Secrétaire générale adjointe de l’AJP

 

 

 

 

 

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on Twitter and Facebook

Subscribe to IFJ News