Gouvernement cambodgien : la répression s’abat sur les médias

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et les syndicats de journalistes d’Asie du Sud-Est (SEAJU) viennent de publier un rapport spécial intitulé Les médias cambodgiens au bord du gouffre (Cambodia's Media on Edge). Le rapport compilé par la FIJ, en consultation avec les journalistes cambodgiens à l’intérieur et à l’extérieur du pays, analyse la liberté de la presse de plus en plus menacée au Cambodge, dirigé par le gouvernement de Hun Sen.

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et les syndicats de journalistes d’Asie du Sud-Est (SEAJU) viennent de publier un rapport spécial intitulé Les médias cambodgiens au bord du gouffre (widthCambodia's Media on Edge). Le rapport compilé par la FIJ, en consultation avec les journalistes cambodgiens à l’intérieur et à l’extérieur du pays, analyse la liberté de la presse de plus en plus menacée au Cambodge, dirigé par le gouvernement de Hun Sen.

Cette année, le gouvernement cambodgien a mis à mal la liberté de la presse et l’indépendance des médias. Des stations de radio, des journaux indépendants et des organisations internationales non-gouvernementales ont été forcées de fermer sous prétexte de ne pas avoir payé leurs impôts ou de ne pas avoir été enregistrés.

widthLire le communiqué complet en anglais.


Pour de plus amples informations,
veuillez contacter la FIJ Asie-Pacifique au +61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Twitter: width@ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Facebook: widthwww.facebook.com/IFJAsiaPacific