#WPFD Hassan Al-Aboudi: "L'une des menaces les plus graves qui pèsent sur les journalistes est le harcèlement par les agences gouvernementales "

Hassan Al-Aboudi est rédacteur en chef adjoint du journal Al-zawrw en Irak. Il est membre du Syndicat des journalistes irakiens, chef du Comité de la liberté de la presse et membre du Comité de la liberté de la presse de la Fédération des journalistes arabes. Il a supervisé des programmes de formation à la sécurité en Irak en coordination avec la FIJ.

Credit: IFJ Journalist Hassan Al-Aboudi

1) Quelle est votre plus grande préoccupation pour la liberté de la presse dans votre pays ?

"L'une des menaces les plus importantes auxquelles les journalistes sont exposés est le harcèlement par les agences gouvernementales en raison d'un manque de compréhension de la nature du travail journalistique et médiatique qui nécessite la transmission des faits au public, de manière transparente et neutre et sans désinformation".

2) Quels sont vos défis quotidiens en tant que journaliste ?  

"Le défi le plus difficile est de fournir un journalisme d'investigation sur les cas de corruption, en particulier lorsque les enquêtes visent des fonctionnaires et d'autres titulaires de charges publiques".  

3) Quelles sont les sujets les plus importants à couvrir en ce moment ?

"En Irak, il y a trois crises qui font l'objet d'une couverture et qui sont étroitement liées. Tout d'abord, les manifestations qui ont commencé le 1er octobre 2019 et qui se poursuivent encore, appelant à l'amélioration des services et des conditions de vie et exigeant l'éradication de la corruption en tous genres, et qui ont provoqué la démission du gouvernement. Ensuite, la formation du nouveau gouvernement. La troisième est la couverture de la crise sanitaire en Irak due à la pandémie mondiale du coronavirus".

For further information contact IFJ Middle East & Arab World on +32 (0) 2 235 22 11

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Find the Middle East and Arab World IFJ regional office on Twitter (in Arab): @IFJ_AR