#WPFD Farah Marshita Abdul Patah: «Si le grand public comprenait le rôle essentiel des médias en tant que chiens de garde, il y aurait une plus grande liberté de la presse»

Farah Marshita Abdul Patah est une journaliste travaillant à Kuala Lumpur, en Malaisie. Elle a commencé sa carrière dans le journalisme en 2009 au sein de la principale maison de presse de Malaisie, Media Prima. Farah est actuellement présidente du National Union of Journalists Malaysia (NUJM) et présidente de la section de la NUJ au New Straits Times Press (NSTP)

Credit: IFJ Journalist Farah Marshita Abdul Patah

1) Quelle est votre plus grande préoccupation pour la liberté de la presse dans votre pays?

"Les lois qui limitent l’accès des journalistes aux informations et leur divulgation au public. Il y a unmanque général de coopération de divers secteurs et organisations, ce qui a un impact sur notre travail. Si le grand public comprenait le rôle important joué par les médias, en particulier en tant que chiens de garde, il y aurait peut-être une plus grande liberté de la presse".

2) Quels sont vos défis quotidiens en tant que journaliste?

"La recherche d'informations est toujours difficile. Actuellement, il y a trop de paperasserie  et trop d'obstacles bureaucratiques. Par exemple, lorsque nous recherchons des informations, nous devons souvent rédiger des lettres, attendre l'approbation, contacter le responsable de la communication et obtenir l'approbation de ses patrons. S'il s'agit d'une question controversée, il est probable que nous n’obtenions  pas de réponse.  Ces obstacles entraînent des retards dans la diffusion des informations ou nous empêchent de fournir une information complète.

Un autre défi est la perception négative du public à l'égard des médias, parfois en raison de la propriété des médias. Les médias sont souvent perçus comme biaisés et associés à leurs propriétaires ou actionnaires".

3) Quelles sont les sujets les plus importants à couvrir en ce moment?

!En ce moment, le COVID-19. En particulier en ce qui concerne la santé et les politiques publiques et la manière dont le gouvernement gère la crise sanitaire".

For further information contact IFJ Asia - Pacific on ifj@ifj-asia.org

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Twitter: @ifjasiapacific, on Facebook: IFJAsiaPacific and Instagram