Un photojournaliste fidjien décède de ses blessures occasionnées lors de l’assaut de 2006

La Fédération internationale des journalistes fait part de ses condoléances pour le décès du photojournaliste fidjien Sitveni Moce ce vendredi 13 novembre. La FIJ demande aux autorités fidjiennes d’enquêter sur l’attaque de 2006 et de veiller à ce que les responsables soient traduits en justice.

Sitiveni Moce, un photojournaliste du Fiji Times et du Fiji Sun est décédé de ses blessures, occasionnées lorsqu’il a réalisé un reportage sur le coup d’Etat semi-civil à Suava en 2000 et à nouveau lors de son reportage sur le coup d’Etat de décembre 2006. D’après certains témoignages, Sitiveni Moce a été attaqué et battu par des insurgés durant le coup d’Etat de 2000. Pendant le coup d’Etat de 2006, il s’est heurté aux rebelles alors qu’il tentait de prendre des photos de soldats escortant une personne de l’Eglise Methodiste de Suva. Sitiveni Moce déclara qu’il a été brutalisé et mené à un camp militaire où il a été emprisonné et questionné pendant plus d’une heure.

Lire l’entièreté de l’article en anglais ici


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ Asie-Pacifique au +61 2 9333 0946 

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 139 pays

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Twitter et Facebook