Trois membres du personnel d’Aljazeera enlevés au Yemen

Trois membres du personnel de la chaine Aljazeera en arabe ont été enlevés dans la ville de Taiz, située dans le sud du Yemen. La Fédération internationale des journalistes et son affilié le Syndicat des journalistes yéménites (YJS) demandent leur libération immédiate et appellent les parties belligérantes à faire leur maximum afin de protéger la sécurité des journalistes et renforcer les mesures de sécurité pour les professionnels des médias.

Selon Aljazeera, son correspondant arabe, Hamdi Al Bokari, et son équipe, le journalistes Abdulaziz Al-Sbai et le chauffeur Moneer Al-Sabai, ont été vus pour la dernière fois le 18 janvier. L‘équipe couvrait les évènements du siège de la ville de Taiz, deuxième ville la plus peuplée du Yemen, contrôlée par les forces yéménites et des groupes armés fidèles au président, et encerclée par les groupes rebelles.

Si vous voulez plus de détails, veuillez lire la version en anglais (ici


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 16

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 139 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook