"Assange, Snowden, Manning et Harrison sont les résistants du XXIe siècle"

Citoyens, journalistes, artistes, organisations de défense des droits humains et syndicats de journalistes se sont retrouvés mercredi 29 janvier à Bruxelles pour demander au gouvernement belge de faire tout son possible pour protéger Julian Assange et empêcher son extradition vers les États-Unis.

Credits: IFJ

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a participé mercredi 29 janvier à deux événements de la société civile belge, notamment Carta Academica et Belgium4Assange, lors d'actions publiques à Bruxelles pour défendre la liberté d'expression, la liberté de la presse et le droit de savoir en général, Julian Assange, Chelsea Manning, Sarah Harrison et Edward Snowden en particulier.

Lors d'une cérémonie organisée au Palais des Académies à Bruxelles, plus de 120 personnalités, artistes, journalistes, militants et une douzaine d'organisations, dont les Fédérations internationale et européenne des journalistes, ont signé un Appel commun adressé aux autorités belges afin qu'elles prennent des mesures concrètes en faveur de Julian Assange.

 

"Ce texte demande au gouvernement belge de reconnaître Julian Assange comme un prisonnier politique, d'envoyer des observateurs à son procès, de lui accorder une protection internationale et de faire tout son possible pour empêcher son extradition vers les États-Unis", a déclaré en introduction Vincent Engel, de Carta Academica, au palais des Académies.

Cet événement a également servi de cérémonie pour décerner le titre Academic Honoris Causa à Chelsea Manning, Edward Snowden, Sarah Harrison et Julian Assange. John Shipton, le père d'Assange, était présent à Bruxelles pour recevoir la distinction au nom de son fils. Ceci pour leur contribution au droit de savoir des citoyens en dénonçant des crimes et des secrets d'État.


"Nous recevons beaucoup de soutien du monde entier, y compris en Europe. Récemment, le Conseil de l'Europe a voté à l'unanimité contre l'extradition de Julian en demandant sa libération immédiate. Toutes ces actions sont très importantes. Merci à tous, notamment à la FIJ, pour tous les efforts que vous déployez", a déclaré John Shipton.

 

"J'ai solennellement demandé aux élus de la commune de Bruxelles et à son bourgmestre de reconnaître Julian Assange comme citoyen d'honneur, a souligné Anthony Bellanger, le Secrétaire général de la FIJ. Le père de Julian Assange, John Shipton, m'a déjà confié qu'il serait ravi de venir sur la Grand Place, au cœur de l'Europe, pour recevoir ce titre au nom de Julian. Je suis à la disposition du bourgmestre de Bruxelles pour tout organiser avec l'équipe de Wikileaks et la famille de Julian Assange".


"Je suis très heureux de célébrer aujourd'hui avec vous ces héros des temps modernes qui se sont sacrifiés pour défendre le droit de savoir des citoyens" a déclaré pour sa part Edwy Plenel, fondateur et président de Mediapart.

"Julian Assange, Edward Snowden, Chelsea Manning et Sarah Harrison sont des héros et les résistants du XXIe siècle. Ils ont sacrifié leur liberté pour l'information, ils ont sacrifié leur vie pour la vérité", a ajouté Anthony Bellanger, debout, sur la 4e chaise de la sculpture de Davide Dormino, "Anything to say", mercredi après-midi place de la Monnaie à Bruxelles, rebaptisée pour l'occasion place Julian-Assange.

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News