Syrie: Un photojournaliste tué lors d’un tir d’obus pendant son reportage sur des affrontements à Damas

Un photojournaliste indépendant syrien a été tué le 19 février alors qu’il couvrait des affrontements à Damas, dans la banlieue de Darayya, selon des informations citant l’agence de presse Anadolu, l’un des médias auxquels il contribuait. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) condamne ce meurtre, déclarant qu’il illustre l’environnement dangereux dans lequel les journalistes syriens travaillent depuis cinq ans de conflit.

“Nous transmettons nos condoléances les plus sincères à sa famille et à ses collègues”, a déclaré le Président de la FIJ, Jim Boumelha. “La Syrie est devenue un champ de bataille pour les journalistes qui, depuis plus de cinq ans, risquent leur vie tous les jours pour nous informer sur un des conflits les plus meurtriers de ces dernières années”.

Un collègue travaillant pour l’agence Anadolu a déclaré que Dirani avait été tué alors qu’il prenait des photos du tir d’artillerie et des bombardements aériens de Darayya, assiégée par l’armée syrienne depuis 2012. Dirani travaillait en tant que journaliste indépendant pour Anadolu depuis décembre, selon l’agence de presse, et contribuait également à un média local, « The Darayya Media Center », qui se consacre à la transmission d’informations sur le district.

La Syrie figurait parmi les pays les plus dangereux pour les journalistes en 2015. Au moins cinq reporters y ont été tués l’année passée, selon les statistiques de la FIJ. 


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 16

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 139 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook