Russie : la FIJ salue la libération du journaliste ouzbek Ali Feruz

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joint à son affilié la Fédération russe des journalistes (RUJ) pour saluer la libération et le départ en Allemagne du journaliste ouzbek Ali Feruz, enfermé depuis six mois dans un centre de détention russe. Il était accusé de travailler illégalement pour un quotidien russe.

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joint à son affilié la Fédération russe des journalistes (RUJ) pour saluer la libération et le départ en Allemagne du journaliste ouzbek Ali Feruz, enfermé depuis six mois dans un centre de détention russe. Il était accusé de travailler illégalement pour un quotidien russe.

Le 15 février, la Cour suprême russe a rejeté la décision d’expulser Ali Feruz vers l’Ouzbékistan, où il aurait connu un destin cruel. Ce journaliste a pu quitter le territoire pour un troisième pays. Il est arrivé hier à Francfort, en Allemagne.

Lire le communiqué complet en anglais


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 16
La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays
Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook
Abonnez-vous aux infos de la FIJ