Pakistan : Meurtre d’un journaliste de Capital TV

Hasnain Shah, journaliste spécialisé dans la criminalité de Capital TV, a été abattu en plein jour par un groupe armé non identifié. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié au Pakistan, l’Union fédérale des journalistes du Pakistan, condamnent le meurtre du journaliste et incite le gouvernement pakistanais à mener une enquête transparente et à obtenir justice pour cette attaque flagrante.

Journalist Hasnain Shah. Credit: Journalism Pakistan

Hasnain Shah, membre du Lahore Press Club (LPC), a été abattu le 24 janvier aux alentours de 16 h par un groupe armé non identifié alors qu’il était assis dans sa voiture devant le LPC à Lahore. Les attaquants ont intercepté la voiture et ont tué la victime de plusieurs coups de feu dans la poitrine avant de s’enfuir. À l’heure actuelle, on ne sait pas encore si le meurtre est lié à son précédent reportage.

Le 26 janvier, la police déclare avoir arrêté Amir Butt, propriétaire de Gold Asia Jewelers et suspect principal du meurtre du journaliste, et qu’une enquête était en cours.

Les organisations des droits des médias tels que le Conseil des éditeurs de journaux pakistanais, l’Union fédérale des journalistes du Pakistan, le Lahore Press Club, la Lahore Economic Journalist Association (LEJA), ou encore le Haidarabad Union of Journalists Club (HUJ) condamnent le meurtre et exigent une action rapide sur l’affaire. 

H. Shah est le premier journaliste tué en 2022 dans la région d’Asie Pacifique. Selon les informations de la FIJ, trois journalistes, à savoir Kashif Hussain, Ajay Lalwani et Shahid Zehri, ont été tués en 2021 au Pakistan. 

Le secrétaire général de l’Union fédérale des journalistes du Pakistan, Rana Azeem a déclaré : « Cette attaque contre un journaliste qui a eu lieu dans cette rue animée en face du Lahore Press Club a provoqué une onde de choc au sein de la communauté des journalistes. La police a complètement échoué dans sa mission de protéger la vie d’un journaliste, qui par ailleurs était lui-même un journaliste spécialisé dans la criminalité. »

Le Secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger s’est exprimé : « Ce meurtre éhonté de Hasnain Shah représente un nouveau coup porté à la liberté de la presse au Pakistan et envoie un message inquiétant indiquant que les journalistes peuvent être tués n’importe quand et n’importe où simplement pour avoir exercé leur travail. La FIJ encourage vivement le gouvernement pakistanais à mener une enquête approfondie sur cette affaire, à punir les responsables de ce meurtre et à mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes. »

For further information contact IFJ Asia - Pacific on ifj@ifj-asia.org

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Twitter: @ifjasiapacific, on Facebook: IFJAsiaPacific and Instagram