MWUS et la FIJ organisent un atelier de deux jours sur la liberté d’association et les droits du travail

Le syndicat des travailleurs des médias du Swaziland (MWUS), en collaboration avec la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) par le biais du projet LO- TCO, a organisé un atelier de deux jours sur la liberté d’association et les droits du travail, au Thokoza Anglican Conference Centre à Mbabane, Swaziland, les 6 et 7 novembre 2014. L’atelier a réuni plus de vingt journalistes, dont l’entièreté du Comité exécutif de MWUS, ainsi que d’autres membres de la société civile.

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture, la Présidente de MWUS, Nqobile Hlatjwako, a insisté sur le fait que le droit à la liberté d’association et à la convention collective sont des droits humains fondamentaux, garantis par les conventions 87 et 98 du BIT. Elle a appelé tous les journalistes du Swaziland à se syndiquer pour garantir que leurs droits et leurs intérêts reçoivent l’importance requise de la part des travailleurs.

En ce qui concerne les femmes journalistes, la Présidente a déclaré qu’il était nécessaire de donner plus d’autonomie aux collègues du sexe féminin et de les soutenir dans les médias afin qu’elles puissent monter les échelons dans la société.

“Il ne faudrait plus regarder les femmes journalistes de haut et elles devraient être traitées de la même manière que leurs collègues masculins”. Il est vraiment nécessaire de sensibiliser tous les acteurs pour qu’ils soutiennent la condition des femmes journalistes au Swaziland.

Lire l'article complet en anglais.


For more information, please contact IFJ on + 32 2 235 22 17

The IFJ represents more than 600 000 journalists in 134 countries