Moment #MeToo des médias

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le Réseau de solidarité pour les médias d’Asie de Sud (SAMSN) ont exhorté les directions des médias, les syndicats et les associations de journalistes à sécuriser davantage les lieux de travail pour les journalistes femmes à la suite des discussions mondiales liées au harcèlement sexuel.

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le Réseau de solidarité pour les médias d’Asie de Sud (SAMSN) ont exhorté les directions des médias, les syndicats et les associations de journalistes à sécuriser davantage les lieux de travail pour les journalistes femmes à la suite des discussions mondiales liées au harcèlement sexuel.

La FIJ et le SAMSN soutiennent les journalistes femmes en Asie du Sud qui veulent mettre fin au harcèlement sexuel sur le lieu de travail. Le rapport spécial « Moment #MeToo des médias » met l'accent sur le harcèlement sexuel sur les lieux de travail des médias, à la veille de la publication de la 16e édition du rapport annuel sur la liberté de la presse « Répressions et courage: liberté de la presse en Asie du Sud 2017-2018 », qui sera publié le 3 mai pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Lire le communiqué complet en anglais.


 Pour de plus amples informations,
veuillez contacter la FIJ Asie-Pacifique au +61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Twitter: width@ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Facebook: widthwww.facebook.com/IFJAsiaPacific