Mexico: Motion du comité exécutif de la FIJ

Comité exécutif réuni en visioconference les 16 et 17 décembre 2020

Journalists demonstrate against the murder of their colleague Maria Helena Ferral at Lerdo square in Xalapa, Veracruz state, Mexico on April 1, 2020. Credits: HECTOR QUINTANAR / AFP

Le Comité exécutif de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) qui regroupe 600 000 adhérents dans 150 pays, est consterné par l’assassinat de Jaïme Daniel Castano Zacarias, photojournaliste de Jerez (Mexique) le mercredi 9 décembre 2020. Ce confrère était menacé et sous protection. Il a été tué après qu’il ait exercé sa profession en photographiant des cadavres en bord d’une route.

Le Comité exécutif rappelle que le Mexique est un des pays les plus dangereux du monde pour la liberté de la presse, puisque plus de 100 journalistes y ont trouvé la mort depuis le début de ce siècle.

Le Comité exécutif de la FIJ apporte tout son soutien à son affilié au Mexique, le SNRP (Sindicato Nacional de Redactores de Prensa), aux journalistes mexicains et rappelle que seule l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la « Convention internationale pour la sécurité et l’indépendance  des journalistes et des autres professionnels des médias » permettra de poursuivre les assassins de journaliste et les donneurs d’ordres et de mettre fin à l’impunité intolérable dans le monde qui est la leur actuellement.

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News