Maldives : journalistes arrêtés dans un contexte de répression

Ce 16 mars, la police maldivienne a arrêté trois journalistes de la chaîne proche de l’opposition Raajje TV. Elle a accusé deux d’entre eux de crimes : ils auraient publié sur les réseaux sociaux des vidéos critiquant le gouvernement.

Ce 16 mars, la police maldivienne a arrêté trois journalistes de la chaîne proche de l’opposition Raajje TV. Elle a accusé deux d’entre eux de crimes : ils auraient publié sur les réseaux sociaux des vidéos critiquant le gouvernement.

Le tribunal a ordonné l’arrestation du journaliste reporter d’images, Mohamed Wisam, et du directeur de programmes, Amir Saleem, après que les leaders du parti politique au pouvoir (le PPM) ont accusé la chaîne Raajje TV d’avoir réalisé et mis en ligne une vidéo sur Youtube. Dans cette vidéo, trois hommes masqués et habillés en policiers déclarent qu’ils vont rejoindre l’opposition. Le 18 mars, la cour pénale a décidé que M. Wisam et M. Saleem seraient placés en garde à vue pendant 10 jours.

Lire le communiqué complet en anglais.


 Pour de plus amples informations,
veuillez contacter la FIJ Asie-Pacifique au +61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 146 pays

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Twitter: width@ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ Asie-Pacifique sur Facebook: widthwww.facebook.com/IFJAsiaPacific