Le Président de la FIJ prend la parole devant le Forum mondial des droits de l’homme à Marrakech

Au Forum mondial des droits de l’homme, organisé au Maroc, le Président de la FIJ, Jim Boumelha, était un des orateurs principaux lors de la cérémonie d’ouverture à Marrakech, et a mis en exergue le rôle crucial joué par le journalisme dans le domaine des droits de l’homme, prenant la parole au nom des 600.000 journalistes membres de la Fédération, qui sont basés dans 130 pays.

Dans son discours d’ouverture, Jim Boumelha a souligné les interconnections existant entre les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme – ceux qui s’opposent à tous les droits de l’homme ciblent trop souvent les journalistes également. Jim Boumelha a fait référence à Harold Evans, l’ancien rédacteur en chef du quotidien britannique Sunday Times, qui a pris la parole contre les meurtres des journalistes. Il a déclaré :

“Le prix de la liberté a fortement augmenté". Chaque semaine, nous le payons de la vie d’un reporter, d’un caméraman, d’un travailleur les assistant. Mais si la vie perdue n’est pas celle d’un correspondant occidental bien connu, le monde le remarque à peine.

Lire l'article complet en anglais.


For more information, please contact IFJ on + 32 2 235 22 17

The IFJ represents more than 600 000 journalists in 134 countries