La Mauritanie signe la Déclaration sur la liberté de la presse dans le monde arabe

La Mauritanie devient ce vendredi 31 mai le sixième pays à signer la Déclaration sur la liberté de la presse dans le monde arabe, en présence du ministre de la Culture Sidi Mohamed Ould Maham et du président de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) Philippe Leruth. Elle s’engage de ce fait à défendre et à promouvoir la liberté de la presse.

Le gouvernement se joint ainsi aux dizaines de journalistes, de syndicalistes et d’organisations de défense des droits de l’homme qui avaient endossé la déclaration au mois de janvier 2018 à Nouakchott.

La FIJ accueille très favorablement cette décision et salue le travail de ses affiliés, l’Association des Journalistes de Mauritanie (AJM) et le Syndicat des Journalistes Mauritaniens (SJM).

La Déclaration sur la liberté de la presse dans le monde arabe constitue un engagement clair envers les valeurs de la liberté de la presse, de l’indépendance des médias et du droit à l’information. Elle promeut seize principes-clefs que les Etats signataires s’engagent à respecter, parmi lesquels la liberté d’expression, la sécurité des journalistes ou l’indépendance du service public audiovisuel.

À ce jour, ce texte a été signé par cinq pays depuis son adoption à Casablanca en 2016 : la Palestine, la Tunisie, le Maroc, la Jordanie et le Soudan. Il est soutenu par l’Unesco. Réunis en marge du Sommet de la Ligue des États arabes à Tunis les 30 et 31 mars, les syndicats de journalistes de la région ont appelé les pays arabes à accroître leur soutien à la Déclaration.

« Au cours de la dernière décennie, notre pays a connu des avancées notables dans le domaine de la liberté de la presse », a déclaré le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement, M. Sidi Mohamed Ould Maham. « Aujourd’hui ce processus se renforce davantage par la signature de la Déclaration, dont le contenu est conforme à notre législation. Je ne peux que vous réaffirmer notre détermination à renforcer cette liberté des médias et notre ferme engagement à la protéger ».

Le président de la FIJ Philippe Leruth a déclaré: « La signature de la Déclaration sur la liberté des médias dans le monde arabe par le gouvernement mauritanien représente l’aboutissement des efforts des syndicats-membres de la FIJ en Mauritanie qui ont d’abord mobilisé la société civile sur ce texte puis pressé le gouvernement d’y souscrire. Les autorités ont pris le temps de l’étudier, et la ratifient aujourd’hui en pleine connaissance de cause, confirmant leur engagement en faveur de la liberté de la presse dans le pays. Il faut maintenant faire vivre cette Déclaration notamment en promouvant la déontologie professionnelle. Et j’espère que cette ratification, la sixième d’un pays arabe, va inciter d’autres gouvernements à ratifier la Déclaration ».

Le président de la FIJ a également rencontré le Premier ministre mauritanien Mohamed Salem Ould Beshir, qui a souligné l'engagement de son gouvernement à protéger la liberté de la presse et les principes de la liberté d'information.

 

 

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on Twitter and Facebook

Subscribe to IFJ News