La junte militaire thaïlandaise menace d'exécuter des journalistes

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le Syndicat national des journalistes thaïlandais ont critiqué les propos tenus par le dirigeant militaire thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, à l'encontre des journalistes le 25 mars. La FIJ et le NUJT considèrent les commentaires du dirigeant comme une menace à la liberté de la presse dans le pays, soulignant que ses propos illustrent clairement le déclin de la situation de la presse en Thaïlande depuis l’année dernière.

Hier, lorsque Prayuth Chan-ocha a été interviewé par un journaliste à propos des méthodes que la junte militaire comptait employer pour traiter ceux qui n'adhéraient pas à la ligne officielle, ce dernier a répondu qu'il « était probable qu'elle décide de les exécuter, tout simplement ». Il a également ajouté que « les journalistes n'avaient pas à soutenir le gouvernement, toutefois ils avaient le devoir d'exposer la vérité ». Selon lui, les journalistes devraient utiliser leur plume afin de promouvoir la réconciliation nationale au sein du royaume.

Prayuth Chan-ocha s'est exprimé à la suite des nombreuses violations des droits des médias commises depuis sa prise de pouvoir lors du coup d'État militaire en mai 2014. Quelques jours après la déclaration de la loi martiale, de nombreux journalistes ont été placés en détention tandis qu'une quinzaine de chaînes télévisées, plusieurs stations radio et une centaine de sites Internet ont été fermés au prétexte du maintien de la paix et de l'ordre dans le pays. Les entreprises médiatiques qui n'ont pas été fermées ont vu l'arrivée de soldats armés venus « garder » leurs bureaux. En fin d'année 2014, la junte militaire a présenté ses ordonnances 103 et 97, destinées à interdire toute critique envers le Conseil national pour le maintien de la paix et de l'ordre (NCPO) et les autorités militaires du pays.

Lire l'article complet en anglais ici.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ Asie Pacifique au +61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter : @ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ sur Facebook : www.facebook.com/IFJAsiaPacific