La FIJ exige la réintégration à l'AFP du président du Syndicat des journalistes palestiniens

Le président du Syndicat des journalistes palestinien (PJS) Nasser Abu Bakr a été harcelé par l'Agence France Presse (AFP) et licencié. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) demande sa réintégration immédiate au sein de l'agence.

Nasser Abu Bakr at the IFJ Congress in 2019. Photo : Fred Moreau de Bellaing

Nasser Abu Bakr travaille pour l'AFP depuis plus de 20 ans et a été licencié sans raison valable, dans ce que le Comité administratif de la FIJ a appelé "un cas évident de harcèlement pour ses activités syndicales, en violation de la loi et des normes internationales".

Ce licenciement fait suite aux critiques de l'Agence concernant son engagement public dans la défense des droits des journalistes palestiniens, en tant que président du PJS.

Nasser Abu Bakr, membre élu du Comité exécutif de la FIJ, avait joué un rôle déterminant dans le dépôt de plaintes auprès des rapporteurs spéciaux des Nations unies concernant le ciblage systématique des journalistes palestiniens par les forces israéliennes, ainsi que dans la documentation et la dénonciation des attaques contre les journalistes et les médias palestiniens.

La FIJ lance une campagne mondiale pour demander "Justice pour Nasser" (#JusticeFor Nasser). 

Des organisations nationales publiques palestiniennes, des syndicats du monde entier et la Fédération générale des syndicats palestiniens ont déjà apporté leur soutien au journaliste. 

Des journalistes palestiniens ont également organisé des manifestations devant les bureaux locaux de l'AFP et les syndicats représentant le personnel au siège à Paris et dans d'autres bureaux dans le monde ont aussi promis d'apporter leur soutien et de mener des actions.

La FIJ a de son côté déjà pris contact avec la direction de l'AFP à Paris.

Le secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger, a déclaré : "Le licenciement de Nasser, un dirigeant syndical élu, est totalement inacceptable. Il n'a fait que donner une voix aux journalistes palestiniens menacés et confrontés à des attaques quotidiennes. Il doit être réintégré immédiatement."

Pour toute demande d'interview, veuillez contacter :

- En français : Anthony Bellanger, Secrétaire général de la FIJ (anthony.bellanger@ifj.org / +32 471 23 61 27)

- En anglais : Jeremy Dear, Secrétaire général adjoint de la FIJ (jeremy.dear@ifj.org / +32 479 07 71 94).

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News