La FIJ déplore le meurtre de deux journalistes en Irak

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié, le Syndicat irakien des journalistes (SIJ), ont aujourd’hui condamné les meurtres du photographe irakien Adnan Abdul Razzaq, apparemment assassiné par l’Etat islamique (EI) à Mossoul, et d’Ali Ansari, abattu vendredi dernier lors d’un reportage sur les conflits armés opposant l’armée irakienne à l’EI à Mykdadyah, au nord de Bagdad.

D’après les informations rapportées par les médias, Abdul Razzaq travaillait pour la chaine de télévision Sama Mosul et aurait été abattu par l’EI à Mossoul la semaine dernière.

Ansari a été tué le 23 janvier, pris entre deux feux entre l’armée irakienne et l’EI à Myddadyah, au nord-est de Bakouba, dans la province de Diyala. Deux autres professionnels des médias ont été blessés lors de l’attaque, le reporter Mustafa Hamid et le caméraman Qusay Sahib, tous deux employés par la télévision irakienne.

Le président du syndicat irakien, Moaiad Al Lamy, a présenté ses condoléances à la famille et aux amis d’Ansari au nom du SIJ et a déclaré : « Le SIJ recommande vivement à tous les journalistes en poste en Irak de faire preuve d’un maximum de prudence. »

« L’escalade de violence qui fait rage actuellement au Moyen-Orient devient insupportable » a ajouté le président de la FIJ, Jim Boumelha. « La Fédération internationale des journalistes met tout en œuvre pour soutenir ses syndicats régionaux afin de protéger leurs journalistes. Nous présentons également nos condoléances aux familles et amis des victimes. Ce dernier acte de violence nous rappelle qu’il y a encore beaucoup à faire pour pourvoir offrir les meilleures conditions qui permettront aux journalistes d’exercer leur métier en toute sécurité. » Ali Ansari est le premier journaliste tué en Irak en 2015 et le second au Moyen-Orient, juste après Khalid Mohammed al-Washli, assassiné au Yémen au début du mois. Le nombre de professionnels des médias exécutés en Irak s’élevait à 8 en 2014. Voir le site de la FIJ en matière de sécurité (en anglais)

L’Irak reste l’un des pays les plus dangereux au monde et le numéro 2 sur la liste des régions les plus hostiles du Moyen-Orient avec 31 victimes dans le monde des médias en 2014. La FIJ a récemment mis au point un important programme de formation à la sécurité dans la région et poursuit ses formations en Irak.

Pour plus d’information sur le programme régional et sur les instructions générales en matière de sécurité, rendez-vous sur le site de la FIJ en arabe et téléchargez le Manuel de Sécurité (en arabe) pour les journalistes en poste dans le monde arabe et au Moyen-Orient.


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter and Facebook