La FIJ demande le retrait d’une preuve obtenue par la contrainte lors du procès d’un journaliste en Chine

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a écrit une lettre ouverte au président de la Cour populaire suprême de Chine, Zhou Qiang, et au Procureur général du Parquet populaire suprême, Cao Jianming, les exhortant à respecter la primauté du droit dans le procès du journaliste chevronné Gao Yu.

Gao Yu, qui a reçu le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO / Guillermo Cano en 1997, a été arrêté à Pékin au mois d’avril pour avoir obtenu illégalement des secrets d'Etat.

Gao a été accusé d’avoir rendu public un document du Parti communiste par le biais d’un média en ligne étranger.

Il a été largement rapporté que le document en question était le Document No. 9 du Comité central, qui met en garde contre les «sept périls", qui comprennent, entre autres, les valeurs universelles, la société civile et une presse libre.

Lire l'article complet en anglais.


For further information contact IFJ Asia-Pacific on +61 2 9333 0946 

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 131 countries

Find the IFJ on Twitter: @ifjasiapacific

Find the IFJ on Facebook: www.facebook.com/IFJAsiaPacific