Journaliste bangladais battu pour quelques clichés

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le Forum Manobadhikar Sangbadik du Banghladesh (BMSF) condamnent les actes de violence de la police à l’encontre d‘un journaliste bangladeshi ce dimanche 1er février à Dhaka. La FIJ exige qu’une enquête soit immédiatement ouvertesur cette attaque et que des mesures soient prises pour punir les responsables.

La raison pour laquelle la police aurait attaqué Nazmul Huda Suman, correspondant du quotidien anglais New Age à l’université de Dhaka, et l’un de ses amis, était que ces derniers auraient pris des photos d’un policier à l’arrière d’une moto. Les autorités bangladaises ont récemment interdit aux motards de conduire avec un passager, suite à des incendies criminels et des attaques à la bombe.

Un groupe de policiers mené par le sous-inspecteur Mehedi Hasan Suman, de la police de Ramna, a agressé Suman malgré que ce dernier leur ait montré sa carte de presse. Il a été battu avec son ami en plein rue, dans la voiture de police et ensuite au poste de police de Ramna.

Il a été blessé à la tête et à plusieurs autres endroits de son corps. Le journaliste est actuellement à l’hôpital et a déposé trois plaintes pour brutalité policière contre ses agresseurs.

Le BMSF a déclaré : « Nous condamnons très fermement cet acte. Il ne s’agit pas là du premier cas de violence policière, qui est bien plus fréquente qu’on ne le croit et ne laisse aucune possibilité à la victime d’exiger réparation. »

Jane Worthington, directrice adjointe du bureau Asie Pacifique de la FIJ a affirmé : « Il faut immédiatement prendre des mesures pour assurer que ce genre d’attaques cesse. La brutalité policière est une violation extrême de la part de l’Etat à l’encontre des membres de la presse, qui ne peut être tolérée et doit être condamnée. »


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter : @ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ sur Facebook: www.facebook.com/IFJAsiaPacific