#JeSuisCharlie : hommage aux victimes ce soir à Sydney

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) se joindra à son syndicat australien (MEAA) ce soir pour rendre hommage aux victimes de la terrible fusillade qui a eu lieu au siège du magazine satirique Charlie Hebdo hier à Paris.

Les médias australiens se rassemblent pour rendre hommage à leurs regrettés collègues en signant un livre de condoléances aujourd’hui à 18h au 245 Charlmers Street, Redfern, Sydney. Il était également possible de le signer en ligne via ce lien. De plus amples informations sur l’hommage rendu à Melbourne sont disponibles ici.

Demain, 8 janvier, à 11h30 (HEC), le Centre de presse international, Résidence Palace (155 Rue de la Loi) observera une minute de silence.

Le 7 janvier à 11h30, trois hommes ont pris d’assaut le siège de Charlie Hebdo au cœur de Paris. Les employés du magazine étaient en pleine réunion éditoriale lorsque l’agression s’est produite. Cet attentat, qui a fait 12 morts, 10 employés et deux policiers, et 11 blessés, constitue l’attaque la plus meurtrière contre les professionnels des médias depuis le massacre d’Ampatuan aux Philippines en 2009.

Charlie Hebdo est un hebdomadaire satirique connu pour ses commentaires controversés sur l’actualité et qui avait déjà été victime d’une attaque en 2011 par une bombe incendiaire après la publication d’une caricature du prophète Mahomet. Le magazine fait l’objet de menaces de la part d’extrémistes islamiques et est sous protection policière depuis lors.

Déclaration complète de la FIJ.

Le Secrétaire fédéral du Media, Entertainment and Arts Alliance australien (MEAA), Christopher Warren, a condamné ces exécutions et déclaré : « Il est essentiel que les professionnels aient la liberté de repousser les limites étant donné qu’ils nous informent et nous divertissent. Au cours des 12 derniers mois, nous avons été témoins aux quatre coins du globe d’attaques, d’assassinats, d’emprisonnements et d’enlèvements de professionnels des médias dans un effort visant à faire taire les critiques et empêcher la divulgation d’éléments importants. Les journalistes doivent être libres de garder la vérité au pouvoir – y compris par l’humour et la satire – et donc être à l’abri de toute menace de persécution et de représailles à cause du métier qu’ils exercent. Cette attaque est dirigée contre tous les journalistes par les personnes qui cherchent à faire taire les critiques dans les médias - je suis Charlie. »


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ Asie Pacifique au + 61 2 9333 0946

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter : @ifjasiapacific

Retrouvez la FIJ sur Facebook : www.facebook.com/IFJAsiaPacific