Inquiétude autour de l’autocensure à Hong Kong après l’attaque d’un journaliste et de manifestants

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) se dit très inquiète après le passage à tabac, par la Police de Hong Kong, d’un journaliste, et l’attaque brutale d’un manifestant pro-démocratie, alors qu’elle dissolvait le rassemblement.

La pression augmentant sur les médias et leur couverture des manifestations du mouvement d’occupation, la FIJ a émis des réserves sur la liberté de la presse au vu des rapports selon lesquels la plus grande station de télévision en accès libre de Hong Kong, TVB, est suspectée de faire de l’autocensure sur son rapport sur le traitement du manifestant. 

Lire la déclaration complète en anglais