Inde : Un journaliste cachemirien arrêté pour avoir mis une vidéo en ligne

Journaliste stagiaire pour Kashmir Walla, Sajad Gul a été arrêté le 5 janvier. Il a été accusé de diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, ce qui renforce le sentiment antigouvernemental. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affiliée indienne, l’Indian Journalists Union (IJU), condamnent cet usage abusif de la loi et demandent la libération immédiate du journaliste.

Journalist Sajad Gul. Credit: facebook

Sajad Gul, journaliste de 26 ans, a été arrêté le 5 janvier par les forces de sécurité un jour après avoir posté une vidéo dans laquelle les proches de Salim Parray, militant du Lashkar-e-Taiba (LeT), protestent contre son assassinat. Le militant a été tué le 3 janvier dans une opération de sécurité à Srinagar.

Selon un membre de sa famille, le journaliste a été arrêté lors d’un raid de l’armée à son domicile le 5 janvier vers 10 h. La police a publiquement annoncé son arrestation le 8 janvier dans un communiqué de presse qui l’accusait de « désinformation et de faux récits » sur différents réseaux sociaux dans le but de créer de « l’hostilité » envers le gouvernement. 

D’après la police, une plainte, intitulée First Information Report (FIR), a été déposée contre lui pour avoir mis en ligne « des vidéos répréhensibles avec des slogans antinationaux ». Le journaliste a été inculpé pour « conspiration criminelle, atteinte à l’intégration nationale et incitation aux méfaits publics selon les termes des articles 120 (b), 153 (b) et 505 (b) du Code pénal indien.

Par le passé, il avait déjà été victime de harcèlement à cause de ses reportages. En effet, Fa-had Shah, rédacteur en chef pour The Kashmir Walla, a déclaré qu’une plainte (FIR) avait été enregistrée contre le journaliste après avoir réalisé un reportage sur une démolition de bâtiments en février 2021. 

L’arrestation de S. Gul a suscité des critiques de la société civile et de la communauté médiatique. Le Kashmir Press Club a qualifié cette arrestation de tentative de criminalisation du journalisme et a demandé la libération immédiate de S. Gul. 

Geetartha Pathak, Président de la IJU, a déclaré : « L’arrestation du journaliste Sajjad Gul qui travaille pour Kashmir Walla inquiète sérieusement L’Indian Journalists Union (IJU). L’IJU demande qu’il soit libéré immédiatement et que toutes les charges contre lui soient abandonnées. Nous incitons les autorités à créer un environnement propice à un journalisme professionnel et indépendant au Cachemire, sans menaces, assignations et arrestations. »

La FIJ a annoncé : « Aucun journaliste ne doit être détenu pour avoir rapporté des informations, comme S. Gul l’a fait. Nous incitons vivement l’administration à libérer immédiatement le journaliste et à garantir qu’aucun journaliste ne sera plus pris pour cible pour avoir exercé son métier de manière libre et indépendante. »

For further information contact IFJ Asia - Pacific on ifj@ifj-asia.org

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 140 countries

Twitter: @ifjasiapacific, on Facebook: IFJAsiaPacific and Instagram