Hébron : un photojournaliste palestinien perd la vue d'un oeil après avoir été grièvement blessé par l'armée israélienne

La FIJ, première organisation mondiale de la profession, représentant 600.000 membres dans 146 pays du monde, se joint à son affilié palestinien, le PJS, pour dénoncer la cas d'une nouvelle agression contre un journaliste à Hébron.

Photo credit: PJS

Alors qu'il couvrait une manifestation contre la confiscation des terres dans la région de Surif ce vendredi 15 novembre, dans le gouvernorat d'Hébron, un photojournaliste palestinien, Muat Amarneh, a été blessé grièvement à l'oeil par une balle de métal recouverte de caoutchouc, tirée par un militaire israélien. L'homme a été transporté d'urgence dans un centre hospitalier d'Hébron pour y être soigné en urgence. Les médecins ont ensuite déclaré qu'il avait perdu la vue à l'oeil gauche. 

Le Syndicat palestinien des journalistes (PJS/Palestinian Journalists Syndicate), l'affilié de la FIJ, a dénoncé dans un communiqué "ce ciblage délibéré par l'armée israélienne d'un collègue équipé d'un gilet par-balles siglé 'Presse'" et appelle "les institutions internationales à agir rapidement pour que cessent ces violences contre la presse en Palestine."

Anthony Bellanger, Secrétaire général de la FIJ a déclaré pour sa part : "Une fois encore, la FIJ déplore les attaques infligées aux journalistes palestiniens par les militaires israéliens. Je rappelle que le droit international s'applique partout et qu'aucun gouvernement ne peut s'en exonérer. Il est temps, désormais, que l'assemblée générale des Nations Unies adopte la Convention pour la protection et la sécurité des journalistes, afin que cesse l'impunité dont bénéficient les prédateurs de la liberté de la presse et de la démocratie. En Israël comme ailleurs.

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News