La Direction de CANAL + HORIZONS Sénégal Revient à la Charge

- Communiqué du Syndicat des Professionnels de l'Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS)-


La Direction Générale de Canal + Horizons Sénégal a mis ses menaces de licenciement à exécution, non sans avoir essayé de faire chanter son responsable technique, Jean-Claude Sagna.


Tout a débuté lors de la dernière réunion des délégués du personnel avec la Direction, durant laquelle les délégués avaient demandé une régularisation de la situation de leur collègue, Directeur Technique suppléant depuis trente (30) mois. La Direction a alors choisi de procéder à un licenciement abusif sous prétexte d’une «faute lourde».


Jean-Claude Sagna, de retour d’une mission à Conakry, est ainsi invité à s’expliquer sur des faits qui se sont déroulés durant son absence. La Direction le jugeant à la « tête d’une fronde imaginaire » contre les « décisions relatives au dispatching des installations d’antennes paraboliques… ».


Ces derniers jours, Amadou Arame Diagne, DAF de Canal n’a cessé, en présence de l’avocat maison, d’exercer un harcèlement sur la personne de M. Sagna afin de le pousser à signer une proposition de lettre de démission assortie de promesses. Devant le refus de M. Sagna, en présence de son avocat, de souscrire à cette proposition, la direction a mis sa menace à exécution le 14 novembre dernier et le service technique de Canal Horizons est, depuis, dépourvu de responsable.


Le Directeur Général et son DAF déclarent bénéficier de l’approbation du président du groupe, Dominique Fagot, en ce qui concerne la mise à mal systématique de toute initiative syndicale au sein de l’entreprise. C’est d’ailleurs dans ce sens que le DG a fait preuve d’une farouche opposition lors de l'installation d’une section SYNPICS, processus nécessitant l'intervention de l'Inspection du Travail. Les délégués du personnel ont déjà déposé un préavis de grève auprès de l’Inspection du Travail. Ils appellent le personnel à une mobilisation sans faille.


Le personnel invite la Direction de Paris à se pencher sur la situation de CANAL + HORIZONS SENEGAL.


Le Bureau Exécutif National du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) regrette et condamne cette situation ainsi que l’attitude de la direction de Canal Horizons qui ne cesse de se distinguer par une gestion exécrable des relations employeurs-travailleurs. Il a engagé une action en justice contre la mesure arbitraire prise à l’encontre de Jean-Claude Sagna.


Dans une déclaration datée du 10 septembre 2002, le SYNPICS soulignait que « le mépris des textes et le dédoublement des postes sont des tentatives visant à pousser vers la sortie des travailleurs qui avaient jusque-là porté leur entreprise sans faillir, le DG affirmant : «les anciens sont amortis et je m’attellerai à les faire partir ».


Le licenciement de Jean Claude, après 13 ans de service, démontre qu’après un an d’accalmie, suite à une forte mobilisation, la Direction de CANAL + horizons revient à la charge. Elle ne se heurtera qu’à une mobilisation et à une résistance encore plus fortes.


Voir également


Les Travailleurs de Canal Horizons ont le droit d'adhérer au SYNPICS, tranche l'Inspecteur du Travail


Le licenciement d'un Délégué du Personnel à Canal + Horizons Sénégal refusé par l'Inspecteur du Travail