La FIJ organise des formations à la prise en charge des chocs psychologique pour les journalistes à Gaza

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié, le Syndicat des journalistes palestiniens (PJS) ont organisé une deuxième formation à la prise en charge des chocs psychologiques pour apprendre aux journalistes à gérer les effets du stress après les récents conflits qui ont frappé la bande de Gaza.

La formation de deux jours a été dirigée par des spécialistes de la société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et comprenait des exercices théoriques et pratiques. Elle s'inscrit dans un programme plus large, dédié à la sécurité des journalistes et fondé par le ministère des Affaires étrangères norvégien.

La formation s'est déroulée sous la forme de différents ateliers accueillant des groupes de 15 journalistes, venus de différents médias de la région. Le but était de permettre aux participants de soulager leur stress en partageant leur expérience personnelle, ce qui est particulièrement important après les récents événements sur la bande de Gaza. On leur a également enseigné des techniques pour réduire le stress et prendre soin d'eux-mêmes à travers des exercices pratiques. Le troisième et dernier atelier est prévu pour la semaine prochaine et occupera le siège social de la PRCS, dans la ville de Gaza.

Madame Manl Khamis, agent de formation pour le PJS-Gaza, a déclaré : « Dix-sept journalistes ont été tués dans la dernière offensive d'Israël sur la bande de Gaza, 12 ont été blessés et certains ont perdu leur logement ou des êtres chers. Cette accumulation de tragédies crée un souvenir trop dur, affecte la qualité du travail des journalistes et les oblige à réduire leurs activités. »

Ces formations à la prise en charge des chocs psychologiques représentent une extension au programme de formation à la sécurité que la FIJ met en place dans la bande de Gaza depuis quatre ans maintenant. Les dernières formations datent du mois dernier, lorsque 30 journalistes ont participé à deux formations sur la sécurité, organisées par le PJS.


Pour plus d'informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook