La FIJ et la FEJ demandent la révision du procès du journaliste macédonien Kezarovski

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a envoyé aujourd'hui une lettre, rédigée conjointement avec son bureau européen (la FEJ), au Premier ministre macédonien, M. Nicola Gruevski, lui demandant de réexaminer la condamnation du journaliste Tomislav Kezarovski à deux ans d'emprisonnement.

M. Kezarovski, condamné pour avoir révélé l'identité d'un témoin dans une affaire de meurtre, a récemment été libéré de prison pour raison de santé jusqu'au 18 février, délai que la FIJ et la FEJ jugent insuffisant.

Avec cette lettre (en anglais) au Premier ministre, les deux organisations demandent aux autorités macédoniennes de reconsidérer la culpabilité du journaliste et de lui garantir une liberté permanente.


Pour plus d'informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays