La FIJ défend le service public à Genève

La réunion du Conseil des Fédération des syndicats mondiaux (Global union) du 12 juin a balayé de nombreux thèmes généraux, allant des conclusions du dernier G7 aux problématiques climatiques sur la planète en passant par les conditions de travail détestables sur les chantiers du Qatar.

Vendredi 12 juin 2015, à l'Organisation internationale du travail (OIT) à Genève, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) était représentée par Anthony Bellanger, Secrétaire général adjoint. L'occasion pour le syndicaliste de rappeler aux participants, notamment Sharon Burrow, la Secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), que la FIJ comptait jouer le rôle qui est le sien au sein de ce Conseil.

"La Fédération internationale des journalistes se félicite que le Conseil travaille sur l'avenir des conditions de travail des travailleurs, mais je souhaiterais rappeler que le futur s'écrit aujourd'hui," a précisé Anthony Bellanger. "Près d'un quart des journalistes sont free-lance - ou journalistes pigistes pour la France - et nombre d'entre eux vivent dans la précarité. Nous voudrions élargir la situation de mes confrères aux travailleurs atypiques, les indépendants qui n'ont pas forcément de convention collective pour les défendre. Je demande que l'OIT, mais aussi la CSI s'engagent dans ce sens. La FIJ prendra sa part dans ce travail."

"De même," a ajouté le Secrétaire général adjoint de la FIJ, "je sais ici que la notion de service public est une priorité pour nombre d'entre vous. Jeudi en Grèce, nous nous sommes réjouis de la réouverture la télévision publique ERT, mais je dois vous avouer que nous avons de fortes inquiétudes pour d'autres chaînes audiovisuelles publiques européennes, dont l'indépendance éditoriale est menacée." Là aussi, la FIJ a proposé son aide et son expertise pour que soient lancées des actions concrètes de défense du service public de qualité, quel que soit le secteur d'activité.

Plusieurs membres du Conseil ont approuvé ces remarques et ont décidé de s'engager sur cette voie interprofessionnelle et globale. 


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter