La FIJ appelle le Conseil des droits de l'Homme à défendre les droits des journalistes palestiniens dans les territoires occupés

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a lancé un appel au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour qu'il garantisse le respect des droits des journalistes palestiniens. C'est à Genève, lors de la session du Conseil traitant des deux rapports rendus par le Haut Commissaire aux droits de l'Homme et le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'Homme dans les territoires palestiniens occupés, que la fédération a fait sa déclaration.

Les rapports font état de nombreuses violations des droits de l'Homme et le Haut Commissaire a noté que « ces infractions permettaient d'alimenter et de manipuler le conflit ». Pour sa part, le Rapporteur spécial, Makarim Wibisomo, a qualifié la situation « d'intolérable ».

La FIJ a ajouté, dans sa déclaration, que la situation catastrophique vécue par les journalistes palestiniens en territoires occupés ne pouvait être ignorée plus longtemps. Elle a insisté sur les restrictions imposées aux déplacements des journalistes et des professionnels des médias et a mis en avant les agressions fréquentes commises par les forces de sûreté israéliennes, l'Autorité palestinienne et le Hamas. Elle a également appelé à une plus grande compréhension des risques encourus par les journalistes, qui méritent le respect de leurs droits et de leurs investigations.


Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ au + 32 2 235 22 17

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 134 pays

Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook