Pakistan : le journaliste Abid Hussain tué par balle

Ce 25 septembre, le journaliste pakistanais Abid Hussain Abidi, affilié au journal local Jurm-o-Saza, a été abattu par des tireurs non identifiés à Mandi Bahaudin (district de Malikwal). La Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son affilié pakistanais le Syndicat fédéral des journalistes du Pakistan (PFUJ) condamnent ce meurtre brutal, dont le mobile présumé est un article rédigé par la victime, et exigent une enquête impartiale sur cette affaire.

Journalist Abid Hussain Abidi. Credit : PFUJ

Deux hommes armés non identifiés à moto ont ouvert le feu sur Abid Hussain Abidi alors que lui et son frère Muhammad Asif regagnaient leur domicile. Ayant subi des blessures graves aux jambes, le journaliste a d’abord été transporté à l’hôpital local de Malikwal, puis, en raison de la gravité de son état, a été transféré à celui du district pour y recevoir d’autres traitements. Il est décédé sur le trajet vers le second hôpital.

D’après Muhammad Asif, les criminels ont crié qu’ils tiraient en représailles à un article publié par son frère, avant de passer à l’acte et de prendre la fuite. Muhammad Asif a par ailleurs déposé un premier rapport d’information (FIR) auprès du commissariat de Malikwal.

Selon le PFUJ, la police a arrêté un suspect qui serait impliqué dans le meurtre du journaliste.

Il s’agit du septième reporter assassiné au Pakistan cette année. Le 5 septembre dernier, la journaliste Shaheena Shaheen a été abattue à son domicile à Turbat (district de Kech). En outre, les reporters Anwar Jan, Rao Ghulam Murtaza, Zulfiqar Ali, Javed Khan et Aziz Memonont été tués en 2020.

Le Secrétaire général du PFUJ Rana Muhammad Azeem a déclaré : « Le Syndicat fédéral des journalistes du Pakistan (PFUJ) condamne fermement l’assassinat du journaliste Abid Hussain Abidi. Le PFUJ exige que la police arrête immédiatement les coupables, les mette derrière les barreaux, et que la famille endeuillée soit dédommagée. »

Pour sa part, le Secrétaire général de la FIJ Anthony Bellanger a affirmé : « L’assassinat tragique d’Abid Hussain Abidi en représailles à un article de presse nous rappelle tristement la fragilité de la sûreté et de la sécurité des journalistes au Pakistan. La FIJ exhorte les autorités à agir rapidement et à mener une enquête impartiale sur l’homicide d’Abid Hussain Abidi et des autres journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions, ainsi qu’à demander des comptes à leurs assassins. »

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News