Des journalistes emprisonnés en Biélorussie : les organisations de journalistes doivent agir

Quelques jours avant le procès des journalistes Catarina Andreeva et Darja Chulcova, qui aura lieu le 9 février, l’Association biélorusse des journalistes (BAJ) appelle les organisations de journalistes du monde entier à se mobiliser et demande la libération immédiate des 11 journalistes emprisonnés en Biélorussie. Les Fédérations internationale et européenne des journalistes (FIJ et FEJ) se joignent à l’appel : agissez pour soutenir la BAJ !

Les journalistes de la chaîne télévisée Bielsat, Catarina Andreeva et Darja Chulkova sont emprisonnées depuis le 15 novembre pour avoir diffusé en direct la violence exercée par les forces de lordre pour disperser les manifestants à Minsk. Elles sont accusées de participer activement à des « organisations d’actions collectives portant gravement atteinte à l’ordre public », voire même de les diriger grâce à la diffusion en direct qui a provoqué l’interruption des transports en commun. Elles risquent jusquà 3 ans de prison.

La BAJ rappelle qu’en 2020 les autorités biélorusses ont arrêté des journalistes à 477 reprises et ont bloqué 50 médias, 62 journalistes ont subi des violences et des journalistes ont passé 1200 jours en prison. « Cette répression a pris de l’ampleur en 2021 à cause des poursuites pénales engagées contre 9 journalistes et professionnels des médias », affirme le président de la BAJ, Andrei Bastunets. « Ils risquent de longues peines de prison sur la base d’accusations fondées sur des motifs politiques. »

La BAJ, la FIJ et la FEJ appellent les organisations de journalistes en Europe et dans le monde entier à agir pour soutenir leurs collègues biélorusses.

Comment agir :

  • ·Rédiger une déclaration pour soutenir les journalistes et médias indépendants en Biélorussie. La publier sur votre site ainsi que sur vos réseaux sociaux et l’envoyer à l’Ambassade de Biélorussie de votre pays, en mettant la BAJ en copie.
  • ·Appeler le gouvernement de votre pays à aborder la question des répressions contre les journalistes biélorusses autant que possible sur la scène internationale.
  • ·Lors de toute réunion ou conférence internationale sur le journalisme, exprimer sa solidarité envers les collègues biélorusses qui subissent aujourd’hui une répression, sont emprisonnés et demander leur libération immédiate.

« Les journalistes et médias indépendants en Biélorussie ont réellement besoin de votre solidarité et de votre soutien à l'heure actuelle », déclare Andrei Bastunets. Les secrétaires généraux de la FIJ et de la FEJ, Anthony Bellanger et Ricardo Gutiérrez, se sont joints à l’appel ce vendredi. « Nous appelons nos membres à se mobiliser contre la répression des journalistes en Biélorussie, qui s’intensifie. Nous comptons sur la solidarité des syndicats et associations de journalistes. »

Contact: press@baj.by

For more information, please contact IFJ on +32 2 235 22 16

The IFJ represents more than 600,000 journalists in 146 countries

Follow the IFJ on TwitterFacebook and Instagram

Subscribe to IFJ News