Journée internationale de la femme 2015: la FIJ exige la fin des violences contre les femmes journalistes

Chaque année, le 8 mars, des statistiques sont publiées et des déclarations sont diffusées. Pendant 24h, l'attention mondiale est fixée sur les défis que les femmes doivent affronter au quotidien. Et après ?

Cette année, le Conseil pour l'égalité des genres de la FIJ désire contribuer à l'amélioration durable du statut des femmes en commémorant la toute première célébration de la Journée de la femme : l'anniversaire de la grève du Syndicat international des travailleuses de l'habillement, organisée en 1908, à New York. Nous espérons donc voir les syndicats rassembler un maximum de membres féminins pour l’événement. Il y a plus de cent ans déjà, les femmes avaient réussi à faire entendre leur voix. Pourtant, aujourd'hui encore, le combat pour le statut de la femme continue.

Plutôt que d’appeler à la lutte, le Conseil pour l'égalité des genres préfère inviter tous les syndicats à rechercher les moyens permettant d’ouvrir leurs portes à tous leurs membres et à créer un équilibre entre toutes les voix qui participent à la diversité de notre profession. Rejoignez notre campagne pour qu’il y ait plus de femmes dans plus de syndicats. En cette période où les syndicats éprouvent des difficultés à accueillir de nouveaux membres, remémorez-vous l'esprit et la puissance collective du Syndicat international des travailleuses de l’habillement et tendez les mains.

Nous avons besoin de vous! Le temps presse et le moment est opportun. Depuis quelque temps, nous avons ouvert un débat avec l'Organisation internationale du travail (OIT) sur la possibilité d'établir une convention contre les violences basées sur le genre sur le lieu de travail. Notre défi actuel consiste à faire figurer cette convention à l'agenda de l'organisation. L'organe directeur de l'OIT abordera cette question à partir du 12 mars, le moment est donc venu pour nous de faire pression et d'envoyer des lettres de soutien à la convention à l'attention de l'OIT.

Donc, si vous désirez vraiment voir un changement demain, agissez aujourd'hui ; sensibilisez, encouragez davantage de femmes à rejoindre nos syndicats et à s'y impliquer totalement. Entamez un processus qui permettra d'installer un changement durable! Veuillez s’il-vous-plaît envoyer une lettre à Opens window for sending emaill'OIT pour que la convention contre les violences basées sur le genre sur le lieu de travail figure réellement à l'agenda de l'organisation.

Mindy Ran

Co-présidente du Conseil pour l'égalité des genres de la FIJ