La FIJ s'associe à l'IFEX pour dénoncer la violence envers les femmes qui font preuve de courage


Dans un communiqué publié aujourd'hui 

pour marquer la Journée internationale pour l'Elimination de la violence

contre les femmes, La Féderation internationale des journalistes (FIJ) exprime

sa solidarité envers les femmes victimes de violence pour avoir exercé leurs

droits à la libre expression.

« Comme tous les travailleurs des médias, les femmes journalistes

vivent et travaillent souvent sous pression, et beaucoup d'entre elles doivent

également répondre à des menaces supplémentaires en raison de leur sexe »,

explique Aidan White, Secrétaire général de la FIJ. « Nous avons toujours

condamné l'usage de la violence envers les journalistes et nous déplorons

particulièrement les brimades, les intimidations physiques et le harcèlement

sexuel, verbal et judiciaire perpétrés à l'encontre des travailleuses des

médias ».

La FIJ et les membres du réseau d' Échange international de la liberté

d'expression (IFEX) dénoncent la prise pour cible de plus de 40 femmes

journalistes, écrivaines et militantes dans le monde entier, dont l'Asie paie

le plus lourd tribut.  (http://www.ifj.org/fr/articles/quarante-membres-de-l-ifex-demandent-la-protection-des-femmes-qui-s-expriment-avec-courage).



Les membres de l'IFEX demandent aux pouvoirs publics d'enquêter de manière

plus approfondie sur les cas de violence envers les femmes qui osent s'exprimer

librement, afin que les véritables auteurs de ces actes soient identifiés,

poursuivis de manière effective et jugés.

Ils demandent également aux gouvernements, à la police et aux employeurs de

protéger les femmes journalistes, militantes des droits de l'homme, écrivaines

et bloggeuses, et d'investir dans des programmes d'éducation sur l'égalité des

sexes afin que les femmes puissent travailler et couvrir tout sujet, y compris

sur les droits des femmes.

« Nous exprimons aujourd'hui notre solidarité envers nos collègues

féminines travaillant dans les médias qui se battent pour dire la vérité »,

indique White. « Elles méritent une meilleure protection contre les

violence quotidiennes auxquelles elles sont confrontées et nous devons nous

battre pour cela ».

Pour plus d'information contacter la FIJ au +32 2 235 2216

    

La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 123 pays du monde.