La FIJ lance une nouvelle alerte sur la sécurité des journalistes suite à de nouveaux assassinats en Irak

La Fédération Internationale des Journalistes a lancé un nouvel appel avertissant que “l’Irak reste la zone de conflit la plus instable et dangereuse au monde, où la sécurité des journalistes ne peut pas être garantie”. Cet appel fait suite à une embuscade hier après-midi dans la banlieue de Bagdad dans laquelle deux employés de CNN ont trouvé la mort alors qu’un troisième était gravement blessé.


Leur décès porte à 22 le décompte officiel des journalistes et employés des médias tués pendant et après la guerre en Irak, alors que deux journalistes sont toujours portés disparus et présumés morts. « Le danger constant et bien réel pour tous les journalistes travaillant dans ce pays n’a certainement pas disparu » a déclaré Aidan White, Secrétaire Général de la FIJ, « et plus que jamais les journalistes et employés des médias doivent exercer la plus extrême attention ».


Le traducteur et producteur Duraid Isa Mohammed et le chauffeur Yasser Khatab sont décédés le 27 janvier suite à de multiples blessures par balles alors qu’ils retournaient à Bagdad dans un convoi de deux voitures d’un reportage dans la ville de Hillah, au sud du pays. Le caméraman Scott McWhinnie, dans l’autre véhicule, a été blessé à la tête par une balle.


Une délégation de la Fédération Internationale des Journalistes et de la Fédération des Journalistes Arabes, conduite par le Secrétaire Général de la FIJ, Aidan White, et le Vice-Président de la FAJ, Mahboob Ali, ont conclu dimanche leur mission d’une semaine en Irak par un appel à l’aide internationale fondé sur un programme concret visant à développer l’unité, le professionnalisme et la sécurité du journalisme irakien.


La mission a également coïncidé avec le lancement la semaine dernière d’une série d’ateliers de formation sur la sécurité personnelle des journalistes irakiens et des reporters étrangers. La formation sur la sécurité a été organisée par l’Institut International pour la Sécurité de l’Information (International News Safety Institute - INSI), un groupe cherchant à sécuriser l’accès à l’information au niveau global, spécialisé dans l’assistance aux journalistes travaillant en zones dangereuses.


Parmi d’autres menaces sur la sécurité des médias, une alerte terroriste a obligé les correspondants du Service d’Information de Kyodo à quitter temporairement Samawah, au sud de l’Irak, pour retourner à Bagdad. Le Ministère des Affaires Etrangères japonais a alerté toutes les organisations appartenant à son club de la presse que les Japonais pouvaient être la cible d’attaques terroristes en Irak, et les a sommé d’assurer la sécurité de leurs correspondants dans le pays.


« La crise en Irak continue à mettre chaque journaliste en danger » a déclaré Aidan White. « Ces tueurs sans répit font qu’un journalisme libre est quasiment impossible. Les organisations des médias doivent redoubler d’efforts pour réduire les risques auxquels sont confrontés leurs employés ».


Plus d’information: + 32 2 235 22 00

La FIJ représente près de 500 000 journalistes dans plus de 100 pays.