La FIJ appelle à mettre un terme au harcèlement des journalistes en Cisjordanie

La Fédération Internationale des Journalistes, la plus grande organisation de journalistes à travers le monde, a protesté aujourd'hui contre la détention de deux journalistes marocains par l'armée israélienne à la suite d'une interview de Yasser Arafat, le chef de l'Autorité palestinienne. "Cette détention injustifiée est un nouvel exemple du harcèlement continuel dont sont victimes les journalistes qui travaillent en Cisjordanie," a déclaré Aidan White, le Secrétaire Général de la FIJ. "Interviewer Yasser Arafat n'est pas un crime et les intimidations israéliennes ne vont pas empêcher les journalistes de poursuivre leur travail."


Les journalistes, Anas Ben Salah et Hassan Boucheni, tous deux travaillants pour la deuxième chaîne de télévision marocaine 2M, ont été détenus par l'armée israélienne dans la ville de Ramallah en Cisjordanie. Ils ont été relâchés après six heures sans plus d'explications.


Ce cas fait suite à la détention de sept journalistes palestiniens.