France: Solidarité avec Daniel Mordzinski

La Fédération européenne des journalistes (FEJ) exprime

son total soutien à Daniel Mordzinski, le photographe du quotidien espagnol El

Pais à Paris, dont les archives qui se trouvaient dans les locaux du Monde ont

été détruites. Les raisons de cette destruction restent inconnues, mais la

responsabilité du quotidien parisien ne peut pas être écartée.

Les correspondants

d'El País ont toujours disposé d'un local au sein du quotidien français Le

Monde. C'est le cas de M. Mordzinski et de de son confrère  Miguel Mora. Cependant la pièce a été vidée

sans avertissement préalable lors du déménagement du Monde, le 1er mars 2013.

M. Mordzinski préfère croire à une maladresse et à de l'incompétence, qui sont

néanmoins lourde de conséquences, mais aussi lourde de sens.

En effet un

autocollant affiché sur la porte de la pièce signalait qu'il s'agissait du  bureau utilisé par  lui et El País. C'était un lieu fermé à clé.

Même l'ordinateur du correspondant d'El País a disparu ce jour-là et il n'a réapparu

que quelques jours plus tard. M. Mordzinski ne comprends pas comment et

pourquoi tout a été jeté à la poubelle sans même regarder le contenu des

archives.

Il s'agit de plus de

55.000 négatifs et de diapositives à présent perdus, où se trouvaient 27 ans

d'histoire de la littérature de langue espagnole, en particulier

Latino-américaine, avec parmi eux plusieurs prix Nobel dans plusieurs pays de

la planète. Malgré des projets de numérisation en cours, ce qui a été perdu au Monde est plus ancien, quand la photo

numérique n'existait pas encore.

Selon Le Monde, M.

Mordzinski n'aurait pas averti le journal de la présence de ces archives.

Cependant M. Mordzinski a travaillé de façon continue, depuis des années, avec

au moins trois journalistes d'El País basés à Paris comme correspondants du

journal  madrilène au sein de ce même

local.

M. Mordzinski continue

à demander à la direction du Monde qu'elle

reconnaisse ses torts, de le faire indemniser et de lancer un appel aux

personnes qui disposent de copies numériques des photos, comme cela a déjà été

fait par les autorités en Argentine.

La FEJ exprime tout

son soutien à M. Mordzinski dans cette démarche et appelle Le Monde à

reconnaître la gravité de cette perte ainsi que sa responsabilité lors de ce

déménagement.

Pour plus d'information,

veuillez contacter la FEJ au +32 2 235 2200
La FEJ est le groupe européen

de la Fédération Internationale des Journalistes et représente plus de 320.000

journalistes dans 37 pays.