Le Royaume-Uni met en place son propre Hadopi, mais dans un rôle plus éducatif

Afin de baisser le taux de téléchargement de musique et de films  au Royaume-Uni, le gouvernement souhaite lancer une version britannique d'Hadopi la loi française en charge de poursuivre les téléchargeurs illégaux, avant le printemps prochain, sous le nom de "Creative Content UK" (qui pourrait être littéralement traduit par "Contenu Créatif Royaume-Uni).

Cependant, les britanniques ne pousseront pas cette politique aussi loin que leurs voisins français. En effet, si le but est bien de repérer les pirates du web, le "Creative Content" se limitera aux avertissements et n’imposera aucune sanction. Il s’agit donc d’un pari purement éducatif, visant simplement à sensibiliser les habitants du Royaume-Uni au sujet de la propriété intellectuelle et aux droits d’auteur.