Les journalistes européens soutiennent les journalistes contre la dérive sécuritaire et xénophobe en France

La Fédération européenne des journalistes

(FEJ), le groupe européen de la Fédération internationale des journalistes,

soutient les journalistes, les organisations et les citoyens qui vont défiler le

4 septembre contre la xénophobie en France.

« Les manifestations de ce samedi sont

essentielles pour rappeler aux autorités françaises quelques règles simples de

démocratie et de liberté de la presse » a déclaré le secrétaire général de la

FEJ, Aidan White. « Lorsqu'un gouvernement a recours à des méthodes de

stigmatisation, d'intolérance, de xénophobie et de manipulation, il est du

devoir des journalistes de faire preuve d'éthique et de

professionnalisme »

La FEJ a déjà exprimé son indignation face

aux dérives sécuritaires du gouvernement français lorsque des journalistes ont

été empêchés de travailler librement lors de l'évacuation d'un camp de Roms à

Saint-Etienne au début du mois d'août.

Le pouvoir en effet tente chaque fois qu'il

le peut d'utiliser les médias pour jouer sur les peurs, stigmatiser une partie

de la population, en convoquant les journalistes  pour des opérations « coup de

poing » et persuader l'opinion du bien-fondé de sa politique.



Malheureusement cette politique fait des

émules au-delà des frontières de l'Hexagone et représente un véritable danger

pour la démocratie en Europe.

La FEJ soutien ses syndicats membres en

France et appelle la profession et l'ensemble des syndicats de journalistes à

s'opposer à une telle tentative d'utiliser les médias pour masquer une politique

raciste et xénophobe et à ne pas s'associer à des vraies opérations

propagandistes.

La FEJ représente les syndicats de journalistes en

Europe. En France ses membres sont le SNJ, le SNJ-CGT et l'USJ-CFDT.



A Paris, la manifestation aura lieu

le samedi 4 septembre à 14h Place de la République

 

Pour plus

d'information, veuillez contacter la FEJ au +32 2 235 2200
La FEJ représente environ 250.000 journalistes dans plus de 30 pays d'Europe