L'autorégulation peut permettre de répondre à la crise de confiance que traverse la presse, selon la FIJ


La

Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a rappelé la nécessité de

répondre à la crise de confiance que traverse la presse en renforçant les

organes d'autorégulation lors d'un séminaire portant sur le bilan des instances

d'autorégulation des médias francophones tenu à Sofia du 27 au 30 septembre.

Trente

experts et représentants d'instances d'autorégulation des pays francophones se

réunissaient sous l'égide de la FIJ et de l'Organisation internationale de la

francophonie (OIF) en Bulgarie afin de dresser le bilan de leur fonctionnement.

« Les

médias traversent une réelle crise de confiance», a rappelé Pamela Morinière,

responsable de projets à la FIJ. « Pour y répondre, il faut se pencher sur

les mécanismes d'autorégulation qui servent de garde-fous à la profession.  Une réforme s'impose afin de répondre à la

convergence des médias et encourager la profession à entendre les critiques du

public».

La

rencontre a permis d'examiner le rôle joué auprès des médias par les

Observatoires, Conseils de presse et Médiateurs d'une trentaine de pays. Le manque

de financement, la précarité de la profession, la méconnaissance du public, les

pressions politiques et la concurrence des organes régulant les médias ont été

identifiés comme autant d'obstacles à leur bon fonctionnement. 

« Le seul fait que des instances d'autorégulation existent est déjà un

gage de progrès dans la recherche, toujours recommencée, du perfectionnement de

nos paysages médiatiques », a indiqué Tidiane DIOH, en charge des

Programmes médias au sein de l'OIF non sans rappeler que « bien souvent, la marche des organes

d'autorégulation est entravée par le fait que les longues et handicapantes

transitions démocratiques dans certains Etats francophones empêchent de réfléchir

en toute sérénité sur le rapport

complexe entre les médias, les gouvernements et la  classe politique dans sa diversité. »

L'OIF et la FIJ ont déjà

co-produit, en 2010, un ouvrage intitulé « Vous dire la vérité » Initiative

pour un journalisme éthique, et envisagent de collaborer davantage dans le

futur.     


La FIJ représente plus

de 600 000 journalistes dans le monde.

Contact : +32 2 235

22 16