La FIJ Condamne le meurtre d'un journaliste congolais

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a

aujourd'hui condamné le meurtre d'un journaliste de Radio Okapi, abattu dans la

ville de Bukavu à l'est de la République Démocratique

du Congo.

Didace Namujimbo a été atteint d'une balle à la tête

tirée par des assaillants non identifiés vendredi dernier tout près de son

domicile.

«Nous condamnons fermement l'assassinat de notre confrère

Didace qui démontre une fois de plus l'absence choquante de protection des

journalistes à l'est de la République démocratique du Congo », a déclaré

Gabriel Baglo, Directeur du Bureau Afrique de la FIJ. «  Six journalistes

ont trouvé la mort dans ces trois dernières années à l'est de la RDC, suite aux

attaques délibérées contre eux ».

Didace est  le

deuxième journaliste tué dans la ville de Bukavu, après la mort de Serge

Maheshe, également journaliste de radio Okapi, qui y était abattu au mois de

juin dernier. La radio Okapi a été lancée par l'Organisation des Nations Unies

dont il reçoit l'appui pour informer le public

congolais depuis la signature de l'accord de paix qui a mis fin à la guerre

civile dans ce pays en 2001.

La FIJ demande à la mission de

maintien de la paix en RDC (MONUC) et les autorités congolaises d'identifier ceux qui sont responsables du meurtre de Didace et de les traduire en justice.

Pour plus d'informations, merci de contacter le + 32 2

235 2207
La FIJ représente plus de 600 000 journalistes dans 120 pays dans le monde